Je vivais dans un monde paisible et rassurant. Un monde sans inondations ni sécheresses, sans accidents nucléaires, aériens ou ferroviaires, et sans la moindre collision sur les routes.

C’était un monde à l’abri du cancer, du sida et des attaques cardiaques. On n’y côtoyait que des gens épanouis, ayant soldé tous les traumatismes de leur enfance ; des gens

Vous avez aimé ? Partagez-le !