Le mot de...

Obéissance

Je résiste, tu résistes, il résiste… On peut résister à la chaleur, à la faim ou à la douleur. Résister à l’envie de fumer ou de flanquer une gifle à un malotru. Résister au changement ou à l’air du temps. Aux critiques ou à la calomnie. À l’injustice, à l’arbitraire ou à la tyrannie.

Autant dire qu’un élève de terminale a toutes les chances de souffrir quand ce verbe apparaît dans un sujet de philo au bac. « Une passion peut-elle résister au temps ? » demande-t-on à des candidats de 17 ans. « La liberté est-elle une résistance ? » « Peut-on résister à la vérité ? » 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Point de vue Les barbelés
Point de vue Terminus
Ils ont osé dire non !
Cet article est tiré du numéro Ils ont osé dire non !
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE