Parti pris

On n’arrête pas une chanson

C’était il y a des années, au micro de France Inter. Pierre Barouh racontait son goût pour la bossa-nova qu’il était allé chercher au Brésil en sortant du ventre d’un cargo, au début des années 1960. L’auteur d’À bicyclette avait rencontré les pères fondateurs de cette musique nouvelle, le chanteur João Gilberto, le compositeur Tom Jobim et le poète diplomate Vinícius de Moraes, sans oublier Baden Powell.

[Profitez des offres d'été pour vous abonner au 1]

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Que dit la chanson de notre époque ?
Cet article est tiré du numéro Que dit la chanson de notre époque ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE