Je n’ai pas l’ambition de dresser un tableau de la société. L’enjeu serait trop fort, trop vertigineux. Quand j’ai une chanson en chantier, j’essaye toujours de rester de ma fenêtre, de garder mon point de vue personnel. Mes congénères m’intéressent, la société m’interpelle et me donne envie d’écrire, mais je pars toujours d’une émotion intime pour ensuite ouvrir sur une

Vous avez aimé ? Partagez-le !