Contrepied

La clé des chants

Une chanson qui nous ressemble ? Qui nous ressemble et qui nous rassemble ? Qui nous rassemble et qui nous divise ? Pour avoir trouvé du charme à une chanson de Sheila, Jacques fut mis au ban de notre harde d’adolescents. Si l’un d’entre nous pouvait apprécier la fille qui chantait L’école est finie, c’est qu’il était porteur du virus malsain de la trahison. Nous ne jurions que par Brassens, Barbara, Brel, Ferré, Marc Ogeret, Patachou, Les Frères Jacques, Les Quatre Barbus, Mouloudji, Francesca Solleville, Cora Vaucaire, Francis Lemarque, Anne Sylvestre, Colette Magny, Leny Escudero, Catherine Sauvage, Boby Lapointe, Gainsbourg, Montand, Béart, Reggiani, Montero, Vian, Gréco, Leclerc… (Ici, je marque un temps d’arrêt pour que le lecteur puisse s’émerveiller d’une époque aussi riche et qu’il aille découvrir sur la toile celles et ceux qu’il ne connaîtrait pas.)

[Profitez des offres d'été pour vous abonner au 1]

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Que dit la chanson de notre époque ?
Cet article est tiré du numéro Que dit la chanson de notre époque ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE