Je fais de l’artistique, pas de la politique !

Je n’ai pas l’ambition de dresser un tableau de la société. L’enjeu serait trop fort, trop vertigineux. Quand j’ai une chanson en chantier, j’essaye toujours de rester de ma fenêtre, de garder mon point de vue personnel. Mes congénères m’intéressent, la société m’interpelle et me donne envie d’écrire, mais je pars toujours d’une émotion intime pour ensuite ouvrir sur une situation, une personne, une forme de relation qui me touche, ou me choque, me donne envie de réagir et de faire changer les choses.

[Profitez des offres d'été pour vous abonner au 1]

 

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Que dit la chanson de notre époque ?
Cet article est tiré du numéro Que dit la chanson de notre époque ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE