J’espère un jour ne plus avoir besoin de revêtir mes tenues de guerrière et qu’il ne demeurera que la sensualité. « Est-ce que toi / t’as la chance / d’être toi / quand tu danses ? » C’est ainsi que s’ouvre l’album, avec la chanson « Emancipense ». Le corps est un premier outil d’évasion, il libère des choses que la parole ne permet pas forcément de dire. Il peut nous emmener ailleurs, être le vecteur de nouvelles sensations, de nouveaux horizons. Le corps émancipé que je mets en scène est toujours à la fois dans la sensualité et le combat. Dans notre société, la femme n’est pas encore aussi libre qu’on le souhaiterait. Cela nous force souvent à devoir suraffirmer les choses, sinon elles ne sont pas entendues ou prises en compte.

On m’a souvent collé une étiquette de chanteuse pop acidulée, dans un style très joyeux, bien qu’un peu acide par moments. Pour moi, la pop peut complètement glisser dans d’autres styles, et je ne me sens pas du tout à l’ais

Vous avez aimé ? Partagez-le !