Pour les plus pauvres et les plus vulnérables, partout dans le monde, respirer tue. Respirer handicape à vie. Respirer rend gravement malade. La pollution de l’air domestique, liée dans les pays à faible niveau de développement humain à la cuisson des aliments à l’aide de matières solides, est responsable de plus de 4 millions de morts par an, en majorité des femmes et des enfants. La pollution de l’air extérieur cause, quant à elle, près de 3,5 millions de décès chaque année sur la planète, à 90 % dans les pays pauvres. 

En France, la pollution de l’air intérieur serait responsable de 20 000 décès par an. La localisation et la qualité du logement (notamment la hauteur,

Vous avez aimé ? Partagez-le !