« Une nation bipolaire avec Donald Trump à la barre »

Dans un ouvrage collectif qui vient de paraître aux États-Unis, une vingtaine de psychiatres et psychologues s’interrogent sur la santé mentale du président Trump. Nous en présentons ci-dessous un extrait. Philip Zimbardo, professeur émérite à Stanford, et Rosemary Sword, responsable du programme Time perspective therapy, y reviennent sur l’expression « effet Trump », qui tire son origine des cours d’école. De fait, ces deux mots ont d’abord désigné le phénomène d’augmentation des cas de harcèlement entre élèves durant la campagne présidentielle.

Une personne peut affecter une nation tout entière, et Trump en est le meilleur exemple. Il existe un « effet Trump ». À l’origine, l’expression décrivait la multiplication des cas de harcèlement à l’école que la rhétorique de Donald Trump a provoquée tout au long de sa campagne. Cette définition particulière de l’« effet Trump » – à distinguer de l’influence de Trump sur le marché boursier ou la montée des populismes en Europe, comme de son art de contourner publiquement la vérité – a pris de l’ampleur dans les médias au moment où la campagne présidentielle s’est mise à battre son plein et que Donald Trump a remporté les élections. 

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement]

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Pourquoi Donald nous rend Dingo
Cet article est tiré du numéro Pourquoi Donald nous rend Dingo
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE