Article

La CGT est veuve de chef

À l’occasion du mouvement de contestation de la loi travail, le 1 avait demandé à Michel Rocard de revenir sur l’histoire de la CGT et de mettre en perspective le rôle de ce syndicat ouvrier.

Nous sommes dans une espèce de trou noir. Le plus inquiétant, c’est l’absence de sortie visible. Pour comprendre le blocage, il faut remonter loin. En 1895, le Congrès de la fédération des bourses du travail donne naissance à la Confédération générale du travail. La doctrine de la CGT, c’est l’anarchisme, la révolution. Aux yeux de ses leaders, il est très dangereux de vouloir négocier avec les patrons. Le mot d’ordre ? Interdiction de la collaboration de classe, de la coopération. Le résultat est terrible.

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Rocard par Rocard
Cet article est tiré du numéro Rocard par Rocard
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE