Le goût est une donnée irrationnelle et subjective. Pourquoi aime-t-on un gâteau au chocolat, une sauce caramel, une tarte aux fraises ? Alphonse Daudet disait : « La gourmandise commence quand on n’a plus faim. » Et c’est vrai, nous n’avons pas besoin de manger de gâteaux, ils ne nous sont pas nécessaires comme peuvent l’être la viande, les légumes ou les œufs. Et pourtant, on s’en crée le besoin, pour le plaisir qu’ils nous apportent. Je suis né le 21 mai, et quand j’étais petit, cette date marquait le début de la saison des fraises. Un grand saladier, un filet de citron, une poignée de sucre, et je retrouve là le meilleur symbole de mon anniversaire. Encore aujourd’hui, la gourmandise me pousse à ajouter une cuillère de confiture maison dans mon yaourt le soir !

Je n’étais pourtant pas un enfant gavé de bonbons, de roudoudous et autres confiseries. Nous allions peu chez le pâtissier alors, ma mère préférait les desserts familiaux, comme la mousse au chocolat, la tarte tatin ou les îles flottantes. Qu

Vous avez aimé ? Partagez-le !