Un pays sans mémoire est une femme sans miroir
Belle mais qui ne le saurait pas
Un homme qui cherche dans le noir
Aveugle et qui ne le croit pas

Mon aïeul un jour perdit sa noble tête
Au combat parmi ses guerriers
Décapité son corps devant la femme fut jeté
Par l’ennemi français
C’éta

Vous avez aimé ? Partagez-le !