Depuis quelques décennies, l’espace stimule comme jamais la création du droit international, pour le bien de tous. Il y a d’abord eu, au niveau des États, le fameux traité sur l’espace de 1967, qui a donné un cadre juridique à la course à la Lune entre l’URSS et les États-Unis, et a plus généralement défini le droit des activités dans l’espace extra-atmosphérique et sur les planètes du Système solaire. Il pose les principes d’une liberté responsable et pacifique d’exploration et d’utilisation de ces espaces en y interdisant toute forme d’appropriation nationale. Pour le reste, les États ont le devoir d’autoriser et de contrôler les activités spatiales conduites par leurs ressortissants et, le cas échéant, de garantir la réparation de

Vous avez aimé ? Partagez-le !