On insiste souvent sur le rôle des infirmières pendant la Première Guerre mondiale. Quelles en furent les conséquences ?

Un décret de 1922 institue un brevet de capacité qui rend nécessaire une formation pour être infirmière. Il est souvent présenté comme le signe de la gratitude de la nation aux infirmières qui se sont dévouées pendant la guerre de 1914-1918. En fait, tout cela était prévu depuis le début du siècle : une circulaire ministérielle de 1902 recommandait la création d’écoles d’infirmières et distinguait bien le personnel soignant du personnel non qualifié, ce qui n’était pas le cas auparavant. Mais cette évolution a, lors des mêmes décennies, concerné d’autres métiers hors de l’hôpital. Le principal effet de la Grande Guerre sur le métier d’infirmière est indirect : beaucoup d’hommes en âge de travailler avaient été tués et le marché du travail masculin était très ou

Vous avez aimé ? Partagez-le !