Souvent, j’ai l’impression que la société vit pleinement son époque pendant que notre système de soin est resté en panne dans le XXe siècle, voire au XIXe siècle pour les relations humaines et l’organisation du travail. Un seul exemple : lorsque la France a 0,9 équivalent temps plein de soignant par personne âgée dépendante, l’Allemagne en a deux. En conséquence, l’infirmière ou l’aide-soignante ne peut passer que quelques minutes avec chaque patient et finit sur les genoux à la fin de son service, sous les lazzis des familles qui expriment leur mécontentement alors qu’elle n’y est pour rien ! 

Comme beaucoup de médecins, ce sont les infirmières qui m’ont formé à la relation avec les malades et à certains gestes pratiques. Les pauses thé ou café ont des vertus pédagogiques dans les hôpitaux. Ni connes ni nonnes, ce sont des militantes de la cause humaniste. En première ligne de toutes les souffrances. N’oubliez jamais que ce sont elles qui vous lavent lorsque vous sortez de votre mè

Vous avez aimé ? Partagez-le !