Il y a un absent dans l’histoire de l’industrie culturelle des cinquante dernières années. Ce sont les jeux vidéo. Des jeux mal aimés. Des jeux qui ont longtemps échappé à tous les radars institutionnels et officiels. Les élites les méprisent. Les parents s’en méfient et cherchent à en écarter leurs enfants. On parle d’addiction et on se raconte des histoires d’autant plus horribles qu’elles sont parfois exactes.

L’essen

Vous avez aimé ? Partagez-le !