Combien de temps, combien de sang faut-il pour que sorte au forceps la vérité d’un génocide, ou ce qui peut tenir lieu de récit accepté par ses protagonistes ? S’agissant du massacre des Tutsi par les Hutu au printemps 1994, avec un bilan compris entre 800 000 et 1 million de morts en cent jours, la réponse est vingt-sept ans. Il aura fallu attendre toutes ces années pour qu’après la tentation du déni, les tentatives visant à détourner l’histoire de son cours, celle-ci finisse par rentrer dans son lit comme un fleuve enfin dompté, charriant dé

Vous avez aimé ? Partagez-le !