Le Rwanda. Toutes les personnes s’y étant honnêtement intéressées vous le diront : on y reste viscéralement attaché. On plonge dans cette histoire d’abord pour s’y perdre, tant elle paraît inconcevable. Puis, petit à petit, on saisit quelque chose ou quelque chose vous saisit, je ne sais plus. On s’en éloigne pour respirer, et on y revient toujours, toujours. Pas forcément physiquement, mais en rêve, dans nos lectures et dans le secret du souvenir. Le politique et l’intime se mêlent dans un puissant surgissement d’émotions.

En 2014, nous avons vécu comme un affront la décision de la France d’annuler sa participation aux vingtièmes commémorations du génocide des Tutsis (N.D.L.R. : à la suite des charges du président rwandais Paul Kagamé accusant la France d’avoir participé aux massacres).

Vous avez aimé ? Partagez-le !