Extrait

Cacao et tafia

Extrait

Nous étions nombreux sur l’immensité de la plantation. Les feuilles sèches de cacaoyer tapissaient le sol, où les serpents se chauffaient au soleil après les longues pluies de juin. Les fruits jaunes pendaient aux arbres comme des lanternes d’autrefois. Merveilleux mélange coloré qui rendait tout beau et irréel, sauf notre travail harassant. À sept heures, nous étions déjà en train d’abattre les cabosses de cacao, après avoir aiguisé nos couteaux « caïman » à la porte du magasin. À cinq heures du matin, le coup de gnole et l’assiette de haricots nous avaient donné des forces pour le ­travail de la journée.

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Le Brésil à la conquête de son Far West
Cet article est tiré du numéro Le Brésil à la conquête de son Far West
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE