Point de vue

Avancées et reculs

Entretien

Peut-on parler d’un repli, voire de défaites de grande ampleur, de l’État islamique en Syrie ?

La force de Daech a résidé dans le contrôle d’un territoire comprenant les zones périphériques de la Syrie et les provinces sunnites d’Irak. Sa faiblesse repose sur la vulnérabilité de ses ressources et de ses axes de communication aux bombes occidentales. Daech a été affaibli par les frappes françaises et américaines qui visent à rompre les communications et le passage de ravitaillement entre ses bases syriennes et irakiennes. La ville de Rakka, sa « capitale », sera bientôt hors de son contrôle. Faute d’argent et de pétrole, les soldes baissent et les combattants internationaux repartent. Daech se replie en position défensive à Mossoul, en Irak. (...)

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Daech, la Syrie et nous
Cet article est tiré du numéro Daech, la Syrie et nous
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE