La viande a perdu sa position hégémonique dans l’imaginaire français. En un demi-siècle, les boucheries chevalines ont complètement disparu. Et voilà que des militants de la cause animale, organisés en commando, s’en prennent aux vitrines des bouchers -charcutiers. Le scandale de la vache folle dans les années 1990, puis de la grippe aviaire, et la mise en évidence du caractère cancérogène des viandes industrielles dans les années 2000 sont passés par là. C’en est fini de

Vous avez aimé ? Partagez-le !