Peu de phénomènes dans l’histoire récente ont eu un effet aussi explosif sur l’Europe et l’état de sa démocratie que le facteur Trump. La séquence a été progressive : sous-estimation initiale, prise de conscience progressive des conséquences en termes de diffusion du populisme et d’affaiblissement de l’Alliance atlantique, prise de conscience définitive de son impact sur pratiquement tous les dossiers à l’ordre du jour.

En effet, si l’élection de 2016 a eu des répercussions géopolitiques évidentes, c’est peut-être sur l’UE qu’elle a libéré son potentiel le plus destructeur. Au début, comme je l’ai dit, on a voulu la minimiser. Ce n’est pas un hasard si on a eu fréquemment recours aux précédents des administrations Reagan et Bush Jr. pour plaider en faveur d

Vous avez aimé ? Partagez-le !