Dans la nuit du 2 au 3 septembre, tout un pays a pris feu. Le Brésil, qui tire son nom du bois rouge nordestin, le pau-brasil, a vu son histoire se consumer dans l’incendie du célèbre Musée national de Rio qui abritait, entre autres, des témoignages uniques de la vie primitive amérindienne. « Nous avons perdu notre passé, mais aussi notre avenir », s’indigna un chercheur brésilien sur les réseaux sociaux. « Un

Vous avez aimé ? Partagez-le !