La bonne nouvelle est venue de l’Assemblée nationale. Une quarantaine de députés se sont rendus la semaine dernière dans un établissement pénitentiaire de leur circonscription. Une manière d’exercer leur droit de visite. Une manière aussi de préparer l’audition en novembre du Contrôleure générale des lieux de privation de liberté, Adeline Hazan, qui nous accorde un entretien dans ce numéro. Une manière surtout de se mêler d’un sujet tabou dont nul ne veut vraiment se saisir.

La France, pays des libertés qui donne volontie

Vous avez aimé ? Partagez-le !