Banlieues : retour sur un apartheid

Banlieues : retour sur un apartheid

Sommaire

Plus de mille quartiers sont classés « sensibles ». Des quartiers où vivent des populations plus pauvres qu’ailleurs, issues de l’immigration, parfois travaillées par un islam radical. Après l’agression du jeune Théo, le 1 revient sur l’hostilité entre police et jeunes des banlieues.

N° 143 22 Février 2017

Y’a aussi le respect

Ludovic Janvier - De nouveau sous les ponts

Des grands ensembles aux ghettos

« Le ministère de l’Intérieur ne veut pas savoir »

Le débat autour des banlieues remonte-t-il aux années 1960 ?

Dans les années 1960, on ne parlait pas encore de banlieues. On utilisait l’expression de « grands ensembles ». C’était une pér…

« Nos portes sont ouvertes »

Habitante de Stains, en Seine-Saint-Denis, Maïmouna Haidara a été lauréate 2014 du concours d’expression publique Eloquentia organisé par l’université Paris VIII.

[Articles]

Un peu de silence, s’il vous plaît ! Lisez attentivement cette phrase que j’inscris au tableau et dites-moi pourquoi elle est incorrecte : « Dans les banlieues, les policiers et les jeunes sont à couteaux tirés. »

Ordre, discipline et équité

La violente interpellation de Théo à Aulnay-sous-Bois est venue s’ajouter à la longue liste des polémiques qui ont récemment entaché la réputation des forces de l’ordre françaises : les décès de Rémi Fra…