Banlieues : retour sur un apartheid

Banlieues : retour sur un apartheid

Sommaire

Plus de mille quartiers sont classés « sensibles ». Des quartiers où vivent des populations plus pauvres qu’ailleurs, issues de l’immigration, parfois travaillées par un islam radical. Après l’agression du jeune Théo, le 1 revient sur l’hostilité entre police et jeunes des banlieues.

N° 143 22 Février 2017

Y’a aussi le respect

Du nouveau sous les ponts

Des grands ensembles aux ghettos

« Le ministère de l’Intérieur ne veut pas savoir »

Le débat autour des banlieues remonte-t-il aux années 1960 ?

Dans les années 1960, on ne parlait pas encore de banlieues. On utilisait l’expression de « grands ensembles ». C’était une pér…

« Nos portes sont ouvertes »

Habitante de Stains, en Seine-Saint-Denis, Maïmouna Haidara a été lauréate 2014 du concours d’expression publique Eloquentia organisé par l’université Paris VIII.

[Articles]

Un peu de silence, s’il vous plaît ! Lisez attentivement cette phrase que j’inscris au tableau et dites-moi pourquoi elle est incorrecte : « Dans les banlieues, les policiers et les jeunes sont à couteaux tirés. »

Le Récit du 1 de cette semaine :

Y’a aussi le respect

Mahir Guven

Le soir, sur mon balcon, je fais crépiter le joint pour oublier. Voici ma cage, ma bulle, mon mètre sur deux, mon monde. Je suis sorti torse nu, le vent frais rebondit sur ma peau. Moite et suspecte, la nuit a une odeur de pute en préretraite. Au loin, on entend des voitures qui…

Lire l'article
Mahir Guven

article offert