Point de vue

La reine n’est pas une potiche

Les Anglais ont un sixième sens, affirmait Lewis Carroll, et c’est celui du nonsense. La reine Elizabeth II est la figure totémique de cette philosophie de défi au bon sens. Ainsi, depuis 1952, la souveraine prend son petit-déjeuner en écoutant tous les matins pendant quinze minutes un garde royal écossais en kilt jouant de la cornemuse dans le jardin sous ses fenêtres. Quand le chef de l’État voyage à l’étranger, ses bagages contiennent toujours une bouilloire électrique pour préparer son thé favori, des bouteilles d’eau de Malvern et des pots de marmelade à l’orange.

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Le mot de... LeftRobert Solé
Les chiffres déchiffrés Colossale CityLoup Wolff
Ils sont fous, ces Anglais
Cet article est tiré du numéro Ils sont fous, ces Anglais
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE