La voix du poète

Pour la Saint-Valentin

Pas de rose rouge ou de cœur en satin.

Je te donne un oignon.
C’est une lune emballée dans du papier brun.
Une promesse de lumière
comme le lent déshabillage de l’amour.

Tiens.
Il va t’aveugler de larmes
comme une amante.
Il va faire de ton reflet
l’image tremblante du chagrin.

J’essaie d’être sincère.

Pas de jolie carte ou de sérénade.

Je te donne un oignon.
Son baiser féroce va rester sur tes lèvres,
possessif et fidèle
comme nous le sommes,
tant que nous le sommes.

Prends.
Des boucles de platine tu peux faire une alliance
si tu veux.
Fatal.
Son odeur va rester sur tes doigts,
rester sur ton couteau.

Traduction inédite de L.C.
Mean Time, Avril Press Poetry, 1993. © Carol Ann Duffy

Iconoclaste, Carol Ann Duffy ? L’Écossaise fut la poétesse lauréate de la Grande-Bretagne de 2009 à 2019. L’auteur de monologues satiriques comme de vers sur l’absence, l’adultère ou le désir. Dans Valentine, elle déconstruit notre mythologie rose bonbon de l’amour pour relier passion et violence. 

[…]
Haut de page

Tous les numéros du 1

Sommaire