Zakouski

Clap de fin

Une séquence longue de plus de quatre mois vient de se refermer. Ouverte le 10 décembre avec l’allocution du président de la République depuis l’Élysée, en réponse à la crise des Gilets jaunes, elle a conduit la France à un exercice inédit d’introspection nationale, habituellement réservé aux périodes électorales. Il ne faut pas se leurrer : seule une petite minorité de nos concitoyens, a priori plutôt aisée, a participé au Grand Débat national lancé par l’exécutif, que ce soit sur la plateforme numérique, les cahiers de doléances ou lors des réunions locales. Mais c’est bien l’ensemble du pays qui depuis l’hiver, de ronds-points en déjeuners de famille, s’est penché sur les fractures françaises, a discuté impôts, institutions, écologie, mobilité. Tout cela est désormais derrière nous. Après tant de paroles, la France attend désormais des actes.

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Grand débat : l'heure des actes ?
Cet article est tiré du numéro Grand débat : l'heure des actes ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE