Grand entretien

« Le service public constitue notre écosystème républicain »

Depuis quand la notion de service public est-elle utilisée en France ?

C’est une notion qui a été définie par un juriste de l’entre-deux-guerres, Léon Duguit. Dans un traité de droit constitutionnel de 1923, il définit le service public comme un ensemble de services – qu’il s’agisse de protections, de commodités, etc. – que seule la « puissance gouvernante » est en mesure d’apporter aux citoyens. C’est donc une notion neuve que l’on peut rattacher à l’idée de l’État-providence qui s’impose après la Seconde Guerre mondiale.

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Repères illustrés Une idée neuveJochen Gerner
Faut-il sauver le service public ?
Cet article est tiré du numéro Faut-il sauver le service public ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE