Débat

Pour ou contre le revenu universel ?

Le libéral Gaspard Koenig milite pour un revenu universel qui permettrait aux individus d’échapper à la grande pauvreté aussi bien qu’à une bureaucratie sociale humiliante. Le journaliste économique y voit, lui, une fausse piste et défend un droit au travail.

Pour quelles raisons vous êtes-vous intéressé au revenu universel ?

Gaspard Koenig :L’idée fait partie du corpus libéral. C’est Milton Friedman qui a relancé le débat dans Capitalisme et liberté, chapitre 12 : comment éradiquer la pauvreté d’une manière libérale, c’est-à-dire non paternaliste. Du reste, il ne propose pas exactement un revenu universel. Il considère que, à partir du moment où des gens se retrouvent dans la grande pauvreté, la meilleure manière de procéder, c’est de donner du cash à tout le monde. 

[Pour lire la suite de l'article, vous pouvez vous inscrire ci-dessous ou vous abonner]

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Revenu universel, kézaco ?
Cet article est tiré du numéro Revenu universel, kézaco ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE