Parlons philo

Le profil et sa vérité

Connaissez-vous L’Homme au turban rouge, le premier autoportrait réalisé par Jan Van Eyck en 1433 ? L’artiste s’y peint légèrement de biais, cachant, qui sait, une cicatrice monstrueuse ou un grain de beauté disgracieux. À l’ère du selfie où chacun est devenu le peintre de soi-même, Facebook a recours au même procédé. Pour offrir à son utilisateur la liberté de se présenter toujours à son avantage, il lui donne l’occasion de se montrer non tel qu’il est, mais tel qu’il voudrait être, c’est-à-dire sous son meilleur « profil ». En substituant le fantasme à l’authenticité, le Livre du Visage propose à chacun de devenir l’auteur d’une « page » sur laquelle il dépose des fragments d’une vie rêvée, délestée du poids de la réalité.

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Facebook est-il notre ami ?
Cet article est tiré du numéro Facebook est-il notre ami ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE