Faut-il avoir peur de Facebook ?

Il ne faut pas oublier le principal : Facebook, cela marche ! On en parle trop comme de quelque chose d’intemporel, d’immatériel, un ensemble de petits gadgets. Non, le terme de réseau social n’est pas usurpé. Nous sommes en face d’un mouvement d’une ampleur inédite qui a réussi à capter 1,7 milliard de personnes dans le monde. L’extrême diversité des usages que l’on peut en faire est impressionnante. Messagerie, bibliothèque, album de photos, journal, boîte à musique… Facebook fait tout. Il supplante le mail, YouTube. Il est le seul à être sur tous les créneaux. Sur tous les fronts. Et bien articulé. Complètement incrusté dans la vie des gens. 

Pour en faire quoi ? 

Du business, d’abord. Facebook, on a aussi tendance à l’oublier, c’est d’abord une entreprise. La première entreprise publicitaire du monde avec 6,4 milliards de dollars de chiffre d’affaires au deuxième trimestre 2016. Du petit artisan péruvien à Coca-Cola en passant par la PME de Franche-Comté, Facebook est le passage obligé. C’est aussi le nouveau kiosque à journaux du monde. Ils décident qui va être en tê

Vous avez aimé ? Partagez-le !