Récit

Le redoutable Monsieur Buisson

On sait ce que signifient, en politique, les rébellions adolescentes – ces gamins qui boycottent les minutes de silence collectives et les commémorations nationales. Le 15 mars 1962, dans la classe de quatrième du lycée Pasteur de Neuilly, un élève refuse de se lever pour saluer les six enseignants victimes de l’OAS, près d’Alger, dont l’écrivain Mouloud Feraoun. Il a été élevé dans le culte de Charles Maurras et de l’Action française. Il s’appelle Patrick Buisson. Cinquante ans plus tard, devenu conseiller de Nicolas Sarkozy, on l’entend répéter sur les fameux enregistrements qui ont précipité sa chute : « Je suis le fils d’un camelot du roi. Je suis monarchiste, je suis royaliste. »

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Les forces cachées de la droite
Cet article est tiré du numéro Les forces cachées de la droite
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE