Dans le Coran, un vice et un délice

Il est fait allusion au vin dans 6 des 114 sourates du Coran (numérotées de la plus longue à la plus courte). Ces références sont ambivalentes, comme la boisson elle-même : un danger et un péché par les excès qu’elle entraîne, mais aussi un délice et même « un Signe pour un peuple qui comprend ». Voici les principaux versets consacrés à l’ivresse et au vin, dans la traduction de Denise Masson, certains critiques, d’autres favorables.

 

II - « La vache »

219 Ils t’interrogent au sujet du vin et du jeu de hasard ; dis :
« Ils comportent tous deux, pour les hommes,
un grand péché et un avantage,
mais le péché qui s’y trouve est plus grand que leur utilité. »

 

IV - « Les femmes »

43 Ô vous qui croyez !
N’approchez pas de la prière, alors que vous êtes ivres
– attendez de savoir ce que vous dites !  –

 

V - « La table servie »

Vous avez aimé ? Partagez-le !