On dit que les Français sont râleurs. De fait, dans toutes les enquêtes internationales sur le bonheur, les conditions de vie ou la santé perçues, les Français donnent des réponses si négatives que leur pays se classe systématiquement en mauvaise position. Dans la dernière édition du Rapport mondial sur le bonheur (World Happiness Report, 2018), la France est classée 23e – loin derrière les pays d’Europe du Nord, mais aussi le Royaume-Uni, l’Amérique du Nord, l’Australie et Israël. De même, quand, dans l’enquête sociale européenne, on demande aux Français d’évaluer leur « niveau de bonheur » sur une échelle allant de 0 à 10, le score moyen obtenu (7,2) est très infé

Vous avez aimé ? Partagez-le !