C’est une litanie sans fin. L’histoire kurde contemporaine consiste en un éternel abandon dans des marchandages entre puissants, où ils finissent par n’être que le jouet de l’ambition des autres. Cette fois, les Kurdes de Syrie se retrouvent abandonnés par ceux-là mêmes – les États-Unis - qui leur avaient promis de les aider à accéder à la liberté. Trump n’est pas le premier, même si, comme à son habitude, il a ajouté la muflerie à la trahison de ceux qu’il appelait il y a peu ses « alliés essentiels&nb

Vous avez aimé ? Partagez-le !