Acte 1

C’est quoi le pire être sourd ou aveugle ?

Matin pluvieux, fin janvier 2021, je bois mon café en écoutant les infos. Après deux ou trois gros soupirs, je prends conscience que pluie + hiver + infos, ça fait trop. J’éteins la radio, mais trop tard, j’ai eu le temps d’entendre la nouvelle nouvelle : plusieurs semaines que nous sommes sous le régime du couvre-feu – ce qui n’est déjà pas très gai – et voilà qu’on nous annonce un éventuel reconfinement. Je me souviens du « jeu du pire » auquel se livraient mes filles, à l’arrière de la voiture familiale, lors des longs trajets sur la route des vacances : « C’est quoi le pire, être sourd ou aveugle ? Qu’on t’arrache un doigt ou une oreille ? La guillotine ou la chaise électrique ? » Je joue tout seul : « C’est quoi le pire pour le moral ? Couvre-feu d’hiver ou confinement de printemps ? »

Acte 2

Ressaisis-toi !

Bon, allez, ressaisis-toi, me dis-je. Certes, il y a ce sentiment d’inquiétude face à une catastrophe naturelle de mauvais augure, qui semble en annoncer d’autres ; mais nous pouvons aussi faire naître en nous un sentiment de réconfort car notre société, malgré tout, tient le coup, pour le moment en tout cas : soins dispensés, allocations versées, tout continue

Vous avez aimé ? Partagez-le !