Il avait été accueilli sous les lazzis de la gauche et d’une partie de la droite. Il a quitté ses fonctions sous une salve d’applaudissements aussi nourris qu’inattendus. En six ans de mandat, Jacques Toubon a imposé le rôle du Défenseur des droits dans le paysage français. Sur des sujets aussi variés que la surveillance, l’immigration ou l’action de la police, l’ancien ministre chiraquien de la Justice a su montrer qu’il était possible, sinon souhaitable, de conserver un esprit critique vis-à-vis des politiques menées par les institutions du pays, de faire valo

Vous avez aimé ? Partagez-le !