En mai dernier, un rapport de la Cour des comptes s’alarmait du recours croissant aux enseignants contractuels dans l’Éducation nationale : ils sont désormais plus de trente mille dans le second degré à défiler devant les classes, un chiffre en hausse de 15 % sur deux ans. Des enseignants sans formation spécifique, recrutés sur la seule bonne foi de leur bac + 3, et affectés en priorité dans les établissements les plus difficiles. Cette situation est légitimement mal vécue, que ce soit par leurs collègues, qui y voient un mépris du métier, ou par les parents d’él&eg

Vous avez aimé ? Partagez-le !