Quotidienne

Éducation aux médias : « Le premier défi, c’est la formation des enseignants »

Marie Deshayes, journaliste

Et si le renouveau des médias passait par l’école ? Interview avec la coordinatrice du Clemi pour l’académie de Lille, Caroline Fromont.

Éducation aux médias : « Le premier défi, c’est la formation des enseignants »
Une émission en direct sur Radio Boomerang (Roubaix) avec des collégiens de Lomme, à l'occasion de la Fête de la Radio en juin 2022. Photo Clemi Lille

Apprendre à bien utiliser les médias, ça s’apprend ! Caroline Fromont, professeure d’histoire-géographie à Hénin-Beaumont et coordonnatrice pour l’académie de Lille du Centre pour l’éducation aux médias et à l’information (Clemi), en est convaincue. Entretien. 

À quels défis sont confrontés aujourd’hui les enseignants qui cherchent à apprendre à leurs élèves à avoir une « bonne hygiène » médiatique ?

Le premier défi concerne davantage les adultes que les jeunes : c’est la formation des enseignants qui souhaitent faire de l’éducation aux médias et à l’information (EMI). On est tous usagers des médias, on a tous une relation personnelle à l’actualité, plus ou moins chargée en émotion. Quand on fait de l’EMI, on doit d’abord prendre conscience de sa propre pratique médiatique pour ne pas être influencé par elle. Prendre conscience de la bulle informationnelle dans laquelle on se situe. On part donc toujours des pratiques médiatiques du public à qui on s’adresse, sans les juger. C’est cette démarche qui va permettre d’entamer une réflexion, un dialogue, pour ensuite proposer aux élèves un spectre médiatique plus large, d’autres pratiques médiatiques.

L’idée, c’est de permettre aux enseignants et aux personnels d’éduc

19 décembre 2022