Quotidienne

Aux origines d’un crime : un « monstre humain » ou un « pauvre trimard » ?

Tous les vendredis, le 1 vous propose de lire un extrait d’un essai en lien avec notre numéro de la semaine. Aujourd’hui, Un monstre humain ? de l'anthropologue David Puaud (La Découverte). 

Aux origines d’un crime : un « monstre humain » ou un « pauvre trimard » ?

Un crime barbare est commis dans la Vienne en 2007 : un homme de 45 ans est torturé et tué, sans mobile apparent. David Puaud, alors éducateur de rue, s’occupait du suivi de l’un des deux auteurs de ce crime, à Châtellerault. Il décide de devenir anthropologue et mène l’enquête durant dix années pour éclairer, loin des clichés, la condition humaine du « monstre ». Dans son essai Un monstre humain ? (La Découverte, 2018), l’auteur cherche ainsi à mieux comprendre le passage à l’acte de ce jeune criminel, Josué Ouvrard, en analysant les ressorts psychosociaux, politiques, institutionnels et historiques qui sont entrés en jeu dans son parcours.

Un extrait à lire en écho avec le nouveau numéro du 1 : « Sommes-nous tous des étrangers ? ».

 

***

 

L’après-midi, je retrouve Josué qui n’a pas quitté le parc du centre-ville. Il me montre son pied en m’indiquant qu’il pense s’être fait une entorse. Je lui propose de l’emmener à l’hôpital. Son ami Hichèm décide de nous accompagner. Dans la voiture, Josué ne cesse de répéter qu’il est un « égaré ». Hichèm le rassure : « Tu vois, David, Josué il est p’têt’ égaré, mais tu peux compter sur lui en cas de coup dur, il a le cœur sur la main, tu vois. T’as besoin d’un mec pour déménager comme pour faire un “gros coup”, il est là ! » Il s’adresse à lui : « Mais le problème c’est que t’es influençable, tu vois… T’es un pauv’ trimard en fait ! » Josué sourit : « Trimard toi-même ! » À ce moment de la conversation, je suis étonné qu’ils utilisent ouvertement le terme « trimard », que je considère comme insultant.

Quelques jours après l’épisode du parc, en situation de travail de rue dans le quartier voisin des Renardières, je croise un groupe de jeunes regroupés dans le hall d’un immeuble. Les conversations s’enchaînent : l’absence de perspectives professionnelles au sein de la ville de Châtellerault, leur souhait d’avoir un city stade au sein du quartier, le match à venir du club de Barcelone… Puis, l’un des jeunes me dit qu’il m’a croisé avec Josué. J’en profite pour leur demander s’il leur arrive de se rendre de temps à autre à Châteauneuf.

« — Mohamed : Non, j’aime pas là-bas comment c’est foutu ! C’est des trimards !
— David : Des trimards ?
— Chad : Ou

30 September 2022