Quotidienne

Depuis le Cher, il observe la forêt pousser et les arbres tomber

Marie Deshayes, journaliste

Comment les arbres supportent-ils la sécheresse ? Éléments de réponses avec Jérôme Rosa, ingénieur spécialisé dans la santé des forêts, en région Centre et Île-de-France. 

Depuis le Cher, il observe la forêt pousser et les arbres tomber
Dans le Cher, des chênes en mauvaise santé © Jérôme Rosa / CNPF

Chaque semaine, sur l’application et le site du 1, nous donnerons la parole à un Français touché au plus près par la thématique du dernier numéro – cette semaine, « Une France sans eau ? ». 

Jérôme Rosa est ingénieur au Centre national de la propriété forestière (CNPF), l’organisme qui s’occupe de la gestion des forêts privées – elles représentent les trois quarts des forêts en France. Chargé de mission recherche et développement en santé des forêts, en région Centre et Île-de-France, il évoque depuis le Cher les conséquences des sécheresses sur les forêts qu’il observe au quotidien. 

En quoi consiste votre métier ? 

Le Centre national de la propriété forestière travaille au service des propriétaires forestiers. Nous avons notamment une mission de recherche et développement, pour essayer de trouver des espèces qui poussent mieux, qui produisent des forêts ayant une belle biodiversité et qui soient plus résilientes face au changement climatique. Je me suis spécialisé dans ce domaine-là.

Il y a plusieurs pans dans mon métier. Le premier, c’est l’expérimentation. On fait des éclaircies (on sélectionne certains types d’arbres), ou alors on teste telle essence sur tel sol. On essaye des choses et on regarde ce que cela donne en faisant des mesures, dans le tem

05 September 2022