Quotidienne

« On a mis à l’eau des millions de personnes »

Iman Ahmed, éditrice adjointe de Zadig et Légende

Emma Flacard, journaliste

Quentin Allinne, ingénieur chez Decathlon, a participé à la révolution Easybreath, ce masque de plongée intégral qui démocratise l’accès aux fonds marins. Zadig raconte l’histoire d’un objet qui interroge notre relation au sauvage. 

« On a mis à l’eau des millions de personnes »

Le masque Easybreath, conçu par Quentin Allinne et son équipe chez Decathlon, a mis à l’eau des millions de Français. Commercialisé en 2014, il est le premier masque à couvrir l’intégralité du visage et à garantir que l’eau n’entre pas dans le nez. 

Alors que l’état de la biodiversité empire, que la part du sauvage se réduit, Zadig revient sur un objet iconique qui, en mer, a démocratisé l’accès aux fonds marins et, sur terre, a été utilisé comme respirateur de premier secours en pleine pandémie mondiale.  

À quoi ressemble votre France ?

Je suis né dans un petit village près de Toulouse, j’ai fait mes études à Toulouse, alors mon horizon, ma France, c’était le Sud-Ouest. J’étais un petit gars du coin et j’étais bien. À un moment, j’ai eu envie de découvrir le monde, alors je suis parti plusieurs années et, quand je suis revenu, j’ai travaillé chez Airbus à Toulouse, l’employeur historique de la région. Quand on est ingénieur, c’est la case qu’il faut cocher. 

« J’avais envie de concevoir des produits dont je pourrais parler autour de moi »

J’ai ensuite eu un déclic : j’ai réalisé que j’aimais les maths appliquées mais que j’avais envie de concevoir des produits dont je pourrais parler autour de moi. Passionné de montagne, je me suis installé à Grenoble pour faire des maths pour une marque de skis. Ensuite je suis parti dans le Nord où j

03 mai 2022