Il y a dix ans, quelques semaines durant, la place Tahrir, au Caire, focalisa l’attention du monde entier. Plus que la Tunisie, d’où le mouvement était parti, l’Égypte, le plus peuplé des pays arabes, incarna début 2011 le surgissement des Printemps arabes, cette formidable aspiration à changer la vie. Sur cette même Égypte, un maréchal-président, Abdel Fattah al-Sissi, impose aujourd’hui sa poigne de fer. Non seulement il réprime férocement les Frères musulm

Vous avez aimé ? Partagez-le !