Printemps arabes : la révolution confisquée

Printemps arabes : la révolution confisquée

Sommaire

« Travail, Liberté, Dignité. » Hier, ces mots d’ordre soulevaient la Tunisie, l’Égypte, la Syrie et d’autres… Aujourd’hui, ils s’entendent en Algérie, au Maroc, au Liban, au Soudan ou en Irak. La continuité des soulèvements populaires se conjugue toutefois à l’effroyable régression qui s’est installée dans l’espace arabe, avec les terribles guerres en Syrie et au Yémen et la progression de régimes de plus en plus autoritaires. Pourtant, les enjeux aux origines des Printemps arabes – l’insondable corruption des régimes, l’accroissement constant des inégalités sociales, le sentiment général d’étouffement – sont plus que jamais d’actualité. Tout comme le sont, en contrepoint, l’exigence de démocratie et l’espoir d’une vie meilleure.

N° 328 06 Janvier 2021

Une exigence de démocratie

Cette petite braise

Mohammed al-Maghout - L'ombre et la canicule

Du partage du Moyen-Orient aux printemps arabes

« La justice sociale reste l’aspiration la plus inassouvie »

« Le schisme entre les élites et les classes inférieures par rapport à leur conception de la révolution a été un aspect fondamental de ces soulèvements. » Pour le sociologue irano-américain, si les insurrections ont largement échoué à changer l’ordre politique et socio-économique contre lequel el…

[Miroir]

C’EST une nokta (blague satirique) qu’on se racontait au Caire en février 2011, alors que Hosni Moubarak s’accrochait encore à son fauteuil. Le président mourait et retrouvait dans l’autre monde ses deux prédécesseurs, Nasser et Sada…

Résister en chantant

Que ce soit en Algérie ou au Maroc, la musique s’est invitée dans les manifestations et les soulèvements, fidèle à une longue tradition de chants critiquant le pouvoir en place. Une contestati…

L’édito du 1

Une exigence de démocratie

Sylvain Cypel

Il y a dix ans, quelques semaines durant, la place Tahrir, au Caire, focalisa l’attention du monde entier. Plus que la Tunisie, d’où le mouvement était parti, l’Égypte, le plus peuplé des pays arabes, incarna début 2011 le surgissement des Printemps arabes, cette formidable aspiration à changer la v…

Lire l'article
La place Tahrir, au Caire, le 12 février 2011, après l’annonce de la démission du président égyptien Moubarak © Lionel Charrier / MYOP

article offert