Point de vue

Le pape d’un nouveau monde globalisé

Pour le vaticaniste, le pape François est un bon client. Mais la sévérité toute franciscaine de son mode de vie, ses discours improvisés, ses formules lapidaires, ses réseaux d’influence multiples et cloisonnés désorientent les journalistes comme les ambassadeurs et les prélats romains aux mines déconfites et critiques. Ce pape sud-américain et jésuite, hier race maudite, sait son temps compté et n’a peur de rien. Il bouscule un monde indifférent à Dieu ou saturé par les fondamentalismes religieux. Il prêche la « miséricorde » pour les couples homosexuels ou les femmes qui avortent, fait la leçon à tous les capitalistes de la terre et se hisse en tête de la croisade pour sauver la planète. 

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Les chiffres déchiffrés Sacrées statistiquesLoup Wolff
Ce pape qui n'a peur de rien
Cet article est tiré du numéro Ce pape qui n'a peur de rien
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE