Les chiffres déchiffrés

École : le handicap des enfants d’immigrés

61 % de bacheliers 

En moyenne, les enfants d’immigrés réussissent moins bien à l’école. L’enquête Trajectoires et origines de l’Insee révèle qu’en 2008, seuls 61 % d’entre eux, âgés entre 20 et 35 ans, sont bacheliers, contre 67 % des 20-35 ans en moyenne. Au sein des diverses origines migratoires possibles, ce taux de bacheliers est particulièrement faible pour les enfants d’immigrés turcs (39 %), algériens (53 %) et portugais (56 %).

Un autre fait établi : grandir dans un foyer caractérisé par un faible niveau de vie ou d’éducation conduit plus souvent à l’échec scolaire. Or les enfants d’immigrés sont plus que les autres concernés par ce handicap social. La moindre réussite des enfants d’immigrés s’explique-t-elle principalement par un milieu familial incapable de leur donner les clés de la réussite à l’école ?

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Que dire à nos enfants ?
Cet article est tiré du numéro Que dire à nos enfants ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE