Grand entretien

« Il est important de connaître les camps, de dire leurs noms »

À combien s’élève le nombre de réfugiés dans le monde ?

Il y a aujourd’hui autour de 70 millions de personnes « victimes de déplacement ­forcé » : 16 millions de réfugiés stricto ­sensu, c’est-à-dire ayant passé une frontière, 30 millions de déplacés internes, autrement dit réfugiés dans leur propre pays, et entre 22 et 30 millions de personnes déplacées à la suite de catastrophes naturelles.  Soit un total qui va de 68 à 76 millions de personnes selon les évaluations de diverses organisations de l’ONU. Mais les chiffres sont l’enjeu de conflits pour des raisons politiques ou économiques et peuvent être gonflés ou diminués selon les cas.

Pour ce qui concerne les personnes fuyant des pays en guerre ou des situations graves de violence, on est très au-dessous de la réalité. Au Liban, par exemple, le HCR dénombrait l’an dernier moins de 800 000 réfugiés syriens alors qu’il y en avait déjà 1,5 million sur une population de 4,5 millions d’habitants. D’autres réfugiés comme les Congolais (RDC, ex-Zaïre) en Ouganda ou au Congo-Brazzaville, ne sont pas pris en compte parce qu’ils ne se déclarent pas ou ne vivent pas dans les camps du HCR.  

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Le mot de... AsileRobert Solé
Un monde de réfugiés
Cet article est tiré du numéro Un monde de réfugiés
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE