Sénégal : l’éveil des consciences

DAKAR. Au Sénégal, le désert et la mer avancent inexorablement sur les pâturages et les villes. Le réchauffement climatique bouleverse la pluviométrie, les sols s’acidifient et le tapis herbacé s’en va avec les feux de brousse. Dans la cité historique de Saint-Louis, l’érosion côtière détruit un quartier entier, poussant des centaines de réfugiés climatiques à abandonner leur maison pour une tente. À l’intérieur des terres, la désertification des cultures fait courir le risque de famine aux populations et aux bêtes. 

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Peuvent-ils sauver la Terre ?
Cet article est tiré du numéro Peuvent-ils sauver la Terre ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE